Pourquoi les fabricants et les entrepôts doivent-ils commencer à suivre leurs émissions ?

Pourquoi les fabricants et les entrepôts doivent-ils commencer à suivre leurs émissions ?

50 000 entreprises exerçant leurs activités au sein de l’Union européenne (UE) seront bientôt tenues de publier des informations sur leur empreinte carbone tout au long de la supply chain et de la chaîne de valeur, dans le cadre d’un nouvel ensemble de réglementations en matière de durabilité. 

La directive sur la publication d’informations en matière de durabilité par les entreprises (CSRD) entrera pleinement en vigueur le 16 juin 2024.  Entre autres mesures, la législation imposera à 50 000 entreprises de publier des informations sur leurs émissions de gaz à effet de serre, aussi bien passées que présentes.

La CSRD fait partie d’un certain nombre d’exigences de plus en plus strictes émises par les organismes de réglementation mondiaux qui obligent les entreprises à publier des informations sur leur empreinte environnementale.  Le bilan des entreprises en matière de durabilité devient ainsi plus visible, ce qui peut avoir une incidence sur leurs relations avec les consommateurs.  

Un avantage commercial

Même en l’absence d’exigences de plus en plus strictes en matière de publication d’informations, l’intérêt commercial du suivi des émissions est évident.  Les acheteurs soucieux de l’environnement sont prêts à dépenser plus pour acheter auprès de marques respectueuses de l’environnement.1 Les jeunes consommateurs sont les premiers à s’intéresser aux achats durables.  Une enquête a révélé que trois quarts des acheteurs de la génération Z accordent plus d’importance à la durabilité qu’aux marques elles-mêmes.2

Mais la durabilité ne préoccupe pas que les jeunes consommateurs.  Dans toutes les tranches d’âge, les consommateurs affirment tenir compte des valeurs environnementales des marques auprès desquelles ils font leurs achats.  Quelque 78 % des acheteurs en ligne déclarent être prêts à accepter un délai de livraison d’une semaine si le détaillant utilise une méthode d’expédition plus durable.3

Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises doivent convaincre les consommateurs qu’elles partagent leur intérêt pour l’environnement et qu’elles s’efforcent activement de réduire leurs émissions.

La contribution de nShift

nShift Transport Management System (TMS) est doté d’un moteur de calcul des émissions leader sur le marché.  En s’appuyant sur les données du Network for Transport Measures, il recueille des données sur les émissions de Scope 1 et 3. 

Cela permet aux fabricants, aux entrepôts, aux prestataires de services logistiques et aux détaillants d’identifier et d’utiliser des options de transport plus durables, de répondre à leurs exigences réglementaires croissantes et de réduire leur empreinte carbone.  

Avec nShift TMS, les entreprises peuvent :

  • Prendre des décisions fondées sur les valeurs d’émissions attendues pour réduire leur empreinte carbone
  • Créer des rapports détaillés afin de répondre aux exigences de conformité réglementaire
  • Effectuer des analyses encore plus approfondies à l’aide d’outils d’analyse des informations opérationnelles

En 2022, le moteur de calcul de la taxation des émissions de nShift TMS a remporté le prix de bronze dans la catégorie « Meilleure initiative en matière de développement durable » lors des Ecommerce Awards.  Il est conforme aux normes EN16258, ISO14083 et GLEC.

 

1https://www.the-future-of-commerce.com/2022/10/03/e-commerce-trends-2023/#section-3
2https://www.forbes.com/sites/forbestechcouncil/2022/12/05/what-recent-trends-say-about-sustainable-shopping-in-2023/?sh=490e14436fc0 
3https://chainstoreage.com/how-much-do-consumers-care-about-sustainable-shopping

 

Réservez une démo   Contactez-nous

 

 

Recevez nos dernières actualités

Réservez une démonstration avec l’une de nos équipes commerciales

Réservez une démo

Posez-nous toutes vos questions sur nos produits

Contactez-nous